05/08/2006

Vacances

Ca y est, c'est les vacances. Nous partons demain ramener à sa mère, le petit monstre qui habite chez moi depuis un mois. Il a été sage et pas trop génant. Avec lui, le cheval de bataille, c'est les douches et les repas. La toilette, c'est si on lui dit, et les repas, il n'a jamais faim. D'ailleurs, c'est de famille. Ma belle soeur mesure environ 1,75 m pour 45 à 48 kgs, ca dépend. Petit neveu est pareil. Il faut toujours vérifier ce qu'il mange si on ne veut pas qu'il finisse par tomber.

Nous avons aussi prévu de remettre un peu la maison en état : peintures, lessivage des portes, fenêtres ect...

Il n'y aura plus de  temps pour les amoureux. Eh oui ! j'évite de l'écrire sur mon blog parce que ça me fait plus de mal que de bien, mais je crois que la page de mon mariage se tourne doucement. La dernière tentative de  discussion entre nous date de la mi-juin et pour conclusion, j'ai compris  que ni sa femme, ni sa mère, ni ses enfants n'ont plus d'importance  à ces yeux que LUI (si, ils ont de l'importance pour lui). Ca peut paraître impensable, mais je pense que c'est ça. Plus je repense aux évenements du  passé, plus j'en ai la conviction. Dernièrement, il m'a dit que ce n'est pas parce que j'avais mal au dos qu'il devait en faire + dans la maison , que "mon frère était mort : et alors ? c'était pas une raison pour qu'il change ses habitudes. Ce sont ces propres mots quand je lui ai expliqué que depuis j'ai conscience que je suis plus difficile à vivre, mais que ça peut se comprendre et qu'il suffisait d'un peu de soutien. D'ailleurs, je me suis rappelée qu'il a accepté de partir toute la semaine, quelques mois après la mort de mon frère, alors que ça faisait des années qu'il refusait de le faire parce que "pas payé assez chère". Il m'a dit aussi que même s'il gagnait une grosse somme au loto, il continuerait à rouler et à partir du lundi au vendredi.Le plus loin que je me souvienne, j'ai toujours été seule pour tout. Il ne m'a jamais soutenu dans les moments les plus difficiles et quand son père a été malade, il a fallu que je le pousse pour qu'il soutienne ses parents. Sa mère ne conduisant plus, jamais il ne l'a aidée. C'est toujours moi qui ai fait les déplacements ect..... et qui allait la soutenir à la fin de la vie de mon beau-père. La nuit où on savait que mon  beau-père allait mourir , c'est moi que ma belle mère a appelé et on est restée toutes les deux auprès de lui, à attendre la fin. Les deux fois où les enfants ont été hospitalisés, il était au boulot. La dernière fois que j'ai emmené P'tite Laulau d'urgence à l'hôpital, il lavait son camion et est arrivé vers 22 heures sans se soucier de qui s'occupait de P'tit coeur d'amour pendant que j'étais auprès de notre fille, ni de ce qu'elle avait (la seule chose qu'il savait cétait que je l'avais emmenée à l'hôpital)  Enfin, plein d'évenements comme celui-ci me reviennent en mémoire. Je peux dire que je me suis réveillée et ça fait mal. Je me suis souvenue que lorsqu'il était plus jeune, il se vantait de ne pas avoir de coeur et que rien ne l'atteignait. C'est dûr à admettre, mais je crois que c'est vrai. Quand j'ai essayé de lui tirer les vers du nez, et de comprendre. Il n'a pas dit un mot. Quand je lui ai demandé ce qu'il ressentait pour sa mère, son frère, moi, ces enfants il m'a regardé d'un air interrogateur ??? Je suis restée baba. Il ne donnait pas l'impression de comprendre.....

Quelques instants plus tard, je l'ai retrouvé  sur l'escabeau, une corde autour du cou, dans le garage simulant ou non, la pendaison.  Je l'ai convaincu de descendre en lui rappelant qu'il avait des enfants et de la famille.

Depuis, je suis vide. Et  lui, c'est toujours une énygme. Je ne lui en ai jamais reparlé et les seuls mots que nous échangeons sont.... je ne sais même pas si nous nous parlons....

18:12 Écrit par nid d'abeilles dans Général | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

Commentaires

rien à dire sauf que par certains traits, je reconnais assez bien mon homme dans la description du tien
sauf que je crois toujours qu'il t'aime mais à sa façon
qui n'est peut-être plus celle que tu attends
parce que tu as évolué
parce que tes enfants sont grands et sont donc moins demandeurs
parce que tu as enfin plus de temps à vous consacrer
mais que lui, il est pas là ...
je te souhaite malgré tout d'agréables vacances !!!
amicalement.

Écrit par : pommefraise | 05/08/2006

Cette année nous avons fêté nos 21 ans de rencontre et 15 ans de vie commune (dont 13 ans de mariage le 16 octobre prochain). Nous avons eu nos moments difficiles mais notre complicité nous a sauvé. Nous avons des projets bien précis pour notre "vieillesse", et même si quelques fois des petits coups de gueule nous restons unis et on s'aime. Alors que te dire, je suis mal placée pour conseiller. Je sais et je suis certaine que vu qu'on a qu'une vie il ne faut pas la gâcher et si ça ne va pas il faut passer à autre chose. Courage !

Écrit par : nat | 06/08/2006

Ah ces hommes qui ne savent pas exprimer leurs sentiments parce que je crois que le problème est là. Ils sont dépourvus face à nos problèmes. Il y a quelques temps, j'ai fait une légère dépression, je lui en ai parlé, il m'a répondu c'est ton problème, c'est dans ta tête ! Quelques temps plus tard, la tempête passée, il m'a avoué qu'il ne savait pas comment réagir quand je suis en détresse, qu'il perd tout ses moyens et que la seule manière qu'il ait trouvé c'est la froideur et l'insensibilité mais en apparence seulement, à l'intérieur il était rongé de me voir dans cet état mais il s'en est protégé en se montrant insensible. Les hommes sont ainsi (en tout cas la plupart) et le tien en est un bon exemple, je pense qu'il tient à toi (pourquoi la corde, sinon ?) mais est incapable de le montrer. A toi de voir si tu t'en accomodes ou pas. Courage et bisous.

Écrit par : isa | 07/08/2006

Hello LINCONNU est de retour.Viendras-tu lui dire bonjour.

Écrit par : LINCONNU | 07/08/2006

;o) ben ma pauvre fille, je te plains sincèrement. Quand je te lis, je vois mon père. Egoïste comme ton mari.
Je te souhaite plein de courage pour affronter ces moments difficiles de de ta vie...
amitiés
bisous

Écrit par : fanfan | 11/08/2006

Les commentaires sont fermés.