17/08/2006

Sacré Gégé, 5 ème partie : ma conclusion

Dans cette histoire, je crois que ses parents sont fortement  responsables de ce qu'a fait Gégé. Trop materné, jamais contrarié, Gégé a senti leur faiblesse. Je crois qu'à travers ses agissements il les provoquait . Il cherchait " le baton pour se faire battre".

Pendant dix ans, il a joué avec nos nerfs et ceux des autres familles du quartier car bien-sûr, il ne s'est pas contenté de ne provoquer que nous.

Il a maintenant 21 ans et fait encore parler de lui. Il revient quelques fois dans le quartier mais ne fait que passer.

J'ai maintenant de nouveaux voisins et j'ai retenu la leçon. A part "bonjour", "bonsoir", "il pleut"," il fait beau", nous n'avons aucune autre conversation.

19:11 Écrit par nid d'abeilles dans Général | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

Commentaires

Quelle patience pour ne pas l'avoir étrangler et oui les parents sont fautifs. Il y a 16 ans que nous avons acheté notre maison et à part bonjour ça va il fait beau je ne vais chez personne et personne chez moi : je ne m'en porte que mieux ! Bonne soirée

Écrit par : nat | 17/08/2006

ne dit-on pas pour vivre heureux restons chez soi ?

Autre sujet:
Pour sauver les meubles pour la rencontre à Oteppe.
J'ai mis une photo de moi sur mon blog.

Obligé snif snif :o( j'ai la physionnomie moin développée qu'une crevette

Passes une merveilleuse journée

Écrit par : Pascal | 17/08/2006

Sur les blogs... On dialogue de plus belle.
Avec les voisins, c'est plus compliqué.
Nous allons en masse nous rencontrer le 26 prochain.
Compliquée la vie.
Pas vrai ???
Très cordialement.
Jean-Pierre

Écrit par : L'enthousiaste | 18/08/2006

en effet, les parents sont en grande partie responsables
la sagesse populaire ne dit-elle pas "qui aime bien, châtie bien" ?
car non content d'être méchant avec ton gamin, il ne t'était reconnaissant de rien
j'espère une chose :
que l'expérience ait rendu Petit Coeur d'Amour plus fort et qu'il ne lui en reste aucun traumatisme
quant à Gégé, devienne ce qu'il voudra, on s'en fout, du moment qu'il fout la paix aux gens !!!

Écrit par : pommefraise | 18/08/2006

Voisins On ne choisit pas sa famille mais ses voisins non plus ! Quelle horreur de vivre cela au quotidien ! Heureusement qu'ils n'étaient plus là quand je suis passée chez toi, si mon homme avait su ça, il s'en serait chargé, il a horreur de ces gamins qui sèment la terreur dans les quartiers (il en a été victime dans son enfance).

Écrit par : isa | 18/08/2006

;o) J'ai déjé remarqué que c'était plus facile de dire oui à un enfant que de lui dire non et de lui mettre des balises... Mais pour quel résultat....
bon week-end à toi
bisous

Écrit par : fanfan | 19/08/2006

C'est la meilleur des solutions passe un superbe dimanche
@++

Écrit par : Pascal | 20/08/2006

Les commentaires sont fermés.