09/10/2007

La haine laisse la place à l'amour

Le frère de mon mari est en instance de divorce. Je me suis toujours demandée ou ma belle soeur avait pu trouver quelque chose de bien en lui.

Jamais elle n'a laissé rien paraître. Quand elle nous a annoncé son désir de divorcer, elle nous a simplement dit qu'il avait "pêté un cable" et qu'il ne fallait pas lui en vouloir. J'ai presque eu pitié de lui. Elle le défendait encore.

Et puis, tout à l'heure je suis allée sur son blog à elle :

a toi l'infame

tu as brouillé,
me
s repères,

tu
as effacé,
mo
n corps fier.
tu as bafoué ,

mo
n ame et mon coeur,
t
u as été un menteur,

pou
r la vie ,débousselée.
t
u as brisé mes so
nges
d'une vie normal
e
d'une existence banale


j'ai subi le pire de l'homme
de
s choses qu'ont efface pas d'une gomme,
qui restent sur le corps ,sur le coeu
r,
qui finissent en douleur.

je
te hais,
mais ça ne sert à rien,

ca
r je ne suis plus rien,

je me hais aussi.
tu astruit mon humanité
,
le peu de fémini
,
l
a confianc
e,
l'excellence
.
j
e te hais
,
je me hais ,

à
me consumer,
à
ne plus exister.
à celui qui a fait de ma vie un enfer.....

 

21:02 Écrit par nid d'abeilles dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

parce qu'à un cours, un jour, un prof nous a dit :
"les femmes battues ne sont pas spécialement de femmes faibles, sans caractère ou autre.
Non, les femmes battues sont celles qui font la preuve du plus d'empathie.
Elles sont éponge des émotions de leur tortionnaire."
qu'importe le terme qu'on donne à battue
parfois, les tortures psychologiques sont pires que les coups
et personne ne sait ce qui se passe dès que la porte du foyer se ferme
je souhaite à ta belle-soeur de trouver la force nécessaire à se construire ...

Écrit par : pommefraise | 10/10/2007

Les commentaires sont fermés.