21/01/2008

J'me traine

Ca fait déjà pas mal de temps que je sens que ça ne tourne pas rond. Des questions : à quoi ça sert de vivre ?

C'est vrai que si je fais le récapitulatif de ces dernières années, il y a matière à s'trainer.

La mort subite de mon frère et une grande prise de conscience que l'on est sur terre juste un temps donné.

Puis l'homme qui fait l'Espagne en boucle. je me retrouve seule avec les enfants.

Des idées de divorce qui pointent leur nez... Trop difficile de supporter les absences, les longs silences....

Et puis, je me résonne. Comment peut-on reprocher à son mari de s'absenter pour le boulot ? Comment peut-on reprocher les silences alors qu'il n'a jamais été un grand bavard ?

Quelques remises en question et tout redémarre. Enfin, je crois..

Vient le moment où les enfants me quittent à leur tour...

Septembre, c'est la rentrée ! Comment vais-je m'en sortir ? Les WE sont trop courts. L'homme est fatigué et dort, ne parle pas. Et la vie de couple dans tout ça ??? Les calins ???

Des coups de gueule ! Ca ne peut pas durer !

 On discute, on s'en sortira !

Et puis vient le SMS de la serveuse. 2 ans qu'ils se cotoient. Tiens, les calins qui se font rares, ça date de quand ? Mon monde déjà bien fragile s'écroule ! Je suis au fond, mais je remonte assez vite. Des paroles, des caresses... j'y crois.

L'effort doit maintenant venir de moi. Chasser ces doutes, ce manque de confiance en lui. Mais comment faire quand ma belle soeur (qui croit que tout est arrangé entre mon mari et moi) se confie à moi.. Son mari, le frère du mien. Une autre femme lui aussi...

Elle pleure, pleure... mais elle reste parce qu'elle se dit que 20 ans de mariage ne peuvent pas se terminer comme ça. Elle aussi, elle a eu des paroles, des promesses.. Elle est restée. Mais elle pleure encore ! Il n'aurait pas laissé tombé l'autre femme...

Comment faire pour ne pas me monter le choux quand j'entends ça ?

Noël arrive ! mon mari a changé le code Pin de son téléphone portable. Pourquoi ????

Début janvier. le boulot reprend. Je me retrouve seule. Le WE arrive. Il dort, ne parle pas..., pas de calin non plus. Il n'y pense pas..... Il est trop fatigué !

Je me dis que c'est dans ma tête que ça se passe !

En rentrant vendredi soir, il met son linge directement dans la machine à laver ! Dimanche, j'y repense. Je me monte encore le choux. Pourquoi mettre son linge dans la machine au lieu du panier à linge comme d'habitude ? Je questionne. Il hausse les épaules, mais ne dit rien. Il est possible qu'il l'ai  fait parce que son linge était déjà mouillé. Mais, il ne dit rien. Et c'est là tout le problème ! Il ne dit rien ! alors, tout est suspect...

On est lundi... Ce WE, il était fatigué, il a dormi ! Hier soir, ll a voulu me dire au revoir en allant se coucher à 9h30. J'ai tourné la tête... Je suis en colère ! Toute la semaine j'attends le WE avec impatience... Et puis le vendredi soir, il s'endort sur le canapé parce qu'il est fatigué.. Des fois c'est moi...

Le samedi matin, il dort ou il se lève pour emmener Laulau au cheval. Samedi soir, il se couche tard parce qu'il regarde la télé. Je me couche plus tôt que lui (23h quand même). Je m'endors. Je crois qu'il m'évite... Dimanche matin je me lève, Il dort. A midi, il se lève. Et là, je sais... Je sais que je n'aurais pas de calin ce WE encore. Ce soir, il ira se coucher vers 21 heures parce que lundi matin, il se lèvera vers 2 ou 3 heures.

Il n'éprouve pas le besoin des calins. Je culpabilise... Ais je trop grossi ?

Mais pourquoi ce serait de ma faute ?

Ses silences, ne serait-ce pas de l'indifférence ? Ca existe des mecs capables de ce genre de chose, et à ce point ?

A moins que... A moins que ces silences, ces WE, ne soient que la conséquence d'une relation... avec une autre femme, une serveuse par exemple.

JE N'EN PEUX PLUS !!! Je voudrais que quelqu'un quelque part me mette la claque. Celle qui me réveille.

1 : je pars

2 : Je reste

21:26 Écrit par nid d'abeilles dans Général | Lien permanent | Commentaires (8) |  Facebook |

01/01/2008

Nous avons couru et nous avons perdu !

Cette année encore nous avons couru  après le temps qui passe pour ne pas franchir la porte de la nouvelle année, mais nous avons encore perdu.

2007 est parti et voilà 2008.

Je vous souhaite à tous une merveilleuse année 2008 et remercie ceux qui m'ont déjà fait un petit coucou.

Plein de bonnes choses à tous.

Et comme je crois que le bonheur ne vient pas tout seul et qu'il faut  lui forcer un peu la main quitte à lui donner quelques coups de pieds aux fesses pour qu'il reste, j'oeuvre à grands coups d'optimisme pour mon avenir.

Ces fêtes de fin d'année se terminent (reprise du boulot demain pour moi ) et le quotidien va reprendre. Qui dit quotidien dit reprise d'une vie en solitaire qui ne me convient pas. Comme je ne me sens pas le droit de demander à mon mari de changer de métier (il aime ça et je ne vois pas ce qu'il peut faire d'autre) ou de ne faire que du national (ce qui ne changerait rien puisqu'il ne rentrerait pas plus souvent... certains de ses collègues sont dans ce cas), c'est à moi de faire en sorte que ça aille bien. Pour lui, c'est reprise lundi et il a pris l'habitude de m'appeler tous les soirs quand il est en france. L'histoire de la serveuse n'est plus qu'une anecdote, même si je ne sais pas comment ça trottera dans ma tête quand il retournera dans ce restaurant et qu'il couchera là-bas, dans son camion, bien sûr ! Il n'a pas la possibilité de faire autrement que de s'y rendre pour des raisons de temps de conduite. C'est le seul restaurant à des kilomètres à la ronde.

Ceci dit, je suis une grande fille (au sens figuré parce que pour le reste c'est plutôt 3 pommes) et Je pense que je vais gérer.

Bonne journée à tous en famille, entre amis ou entre bloggeurs. Je donne pour vous aussi quelques coups de pieds aux fesses du Bonheur pour qu'il frappe à votre porte ou qu'il ne sorte pas.

11:57 Écrit par nid d'abeilles dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |