14/10/2008

CA IRA MIEUX

12/10/2008

Ma mère venait de me dire qu’à l’approche de la date d’anniversaire de mon frère décédé, elle était dans une mauvaise période de l’année. Parce que tout le monde le sait, il y a des dates comme ça, qui nous rappellent telle ou telle chose et qui ne sont que souffrance.

Dans de telles conditions comment pouvais je lui annoncer que ma colio avait permis de dépister des polypes. Que tous les symptomes que j’ai sont le signe d’un cancer du colon. Mais qu’il faut attendre une quinzaine de jours pour avoir le résultat

Alors, je lui ai dit ça comme ça, sur le trottoir alors qu’avec mon père, elle s’apprêtait à rentrer chez elle. Comme ça, je n’ai vu, ni sa tête et ne lui ai pas donné le temps de discutailler sur la probabilité d’être plus ou moins gravement malade que ce que l’on peut supposer.

Mais je lui ai dis aussi, qu’une infirmière m’avait raconté qu’elle avait eu, il y a quelques années, les mêmes symptômes que moi, et qu’après de muliples examens qui n’avaient rien donnés,  quelques RDV chez un osthéopathe avaient suffit à la guérir.

Oui ,je lui ai balancé ça comme ça, sur le trottoir, vite fait. D’un air désinvolte…

 

14/10/2008

Sans l'avoir posté, j'ai écris ça dimanche dernier. Nous sommes mardi, et j'ai un peu plus le moral. Il faut dire que ce WE, j'ai surfé sur le net. Chose qu'il ne faut jamais faire quand on a un doute de maladie.

Et puis, je me suis souvenue qu'à maintes reprises, à la suite d'examens médicaux divers je me voyais avec un cancer et qu'il n'y avait rien. Donc, on va positiver. Ce n'est peut-être pas grand chose.

20:10 Écrit par nid d'abeilles dans Général | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |